• Maël

Comment reconnaître une fake news

Avec la popularité toujours plus croissante des réseaux sociaux et la facilité de propagation de l’information, il est parfois difficile de discerner l’info vérifiée de l’intox. Je vous propose 4 astuces simples pour identifier une fake news et éviter sa diffusion.

Cela peut paraître anodin mais de nombreuses personnes vont avoir tendance à simplement lire le titre de l’article, qui peut parfois être aguicheur, puis partager l’article sans l’avoir lu. Le lire est donc la première des étapes pour vérifier son contenu.

Le Gorafi est un site parodique qui se moque de l’actualité et la détourne- Capture d’écran site

C’est-à-dire par quel canal avez-vous reçu l’information : via un compte Twitter ? Instagram ? Ou directement sur un site internet ? Et qui a diffusé l’information ? Pour cela, il vous suffit de vérifier la description du compte, ou la page « A propos» présente sur la plupart des sites internet. Vérifiez l’adresse internet du site, s’il est sécurisé (petit cadenas à côté de l’adresse) et si l’adresse n’imite pas un média existant. Si le média est « certifié » sur les réseaux sociaux (c’est-à-dire qu’un badge bleu est apposé à son nom de profil), cela peut déjà indiquer si le compte est fiable ou non. Mais il ne faut pas s’arrêter là car même des comptes certifiés peuvent diffuser des fausses informations. Vous pouvez aussi visiter le site https://www.lemonde.fr/verification/ et entrer le nom du site directement dans leur base de données afin d’être fixé rapidement :

Une fois que vous avez pu vérifier le diffuseur de l’info, attaquez-vous aux sources, c’est-à-dire l’endroit d’où elle provient. Origine d’un chiffre, d’une citation, tout doit être source de remise en question. Certains sites proposent directement des liens vers leurs sources, mais ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, il faudra parfois comparer et croiser les sources en vérifiant simplement si l’information existe sur d’autres sites et plateformes sociales.

Si aucun média de référence, francophone ou étranger, ne la mentionne, il peut s'agir dans ce cas d'une fake news.

Pendant les élections américaines, le compte de Donald Trump a été censuré par Twitter car il diffusait de fausses informations, notamment en annonçant sa victoire prématurée- Capture d’écran Twitter


Aujourd’hui l’information passe énormément par l’image et son utilisation peut parfois être détournée à des fins sensationnalistes ou pour générer du clic. Il est assez simple de vérifier une image d’illustration et sa provenance, en faisant un clic-droit sur l’image>rechercher avec Google, ou en glissant la photo sur Google Images ou Tineye.

En quelques secondes vous saurez si l’image est authentique mais sortie de son contexte (ce qui est souvent le cas) ou tout simplement un montage. Pour ce qui est des vidéos d’illustration, vous pouvez vous référer au site DataViewer créé par Amnesty International pour savoir quand et par qui la vidéo a été postée.

Un exemple de détournement d’image à des fins sensationnalistes- Capture d’écran franceinfo

Voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour repérer une fausse information et empêcher sa diffusion. Pour terminer je vous propose de tester vos connaissance en repérant parmi ces trois sites lequel est fiable, lequel est parodique et enfin lequel diffuse souvent des fakes news. Bonne chance !

  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !

Violet - Bleu dégradé

Abonnez-vous et recevez nos articles

et éditions spéciales !

Entrez votre adresse mail préférée pour vous inscrire.

© 2021 Fen'omène / Maël Zouareg-Truffier 

Les écrits de ce site sont la propriété de ceux qui en sont à l'origine. Chaque image est libre de droit et chaque court extrait vidéo ou audio est utilisé à but non commercial.

Conditions générales d'utilisation (CGU)

    • Facebook - Cercle blanc
    • Instagram - Cercle blanc
    • YouTube - Cercle blanc
    • Spotify - Cercle blanc