Quoi de neuf pour les Allemands ?

Mis à jour : il y a 3 jours

Après avoir été confinée depuis le 16 mars, l’Allemagne est maintenant déconfinée. On compte aujourd’hui 7.861 décès contre 28.000 en France (grosse différence non ?) L’Allemagne a en effet beaucoup plus de moyens hospitaliers que la France. Le pays avait même des lits qui étaient inoccupés pendant cette crise. Bref, on sait déjà tous que dans la gestion de cette crise l’Allemagne a été un modèle. En plein confinement, j’ai contacté ma correspondante allemande pour qu’elle me décrive son quotidien.


Alicia a 17 ans et habite près de Löbau à l’est de Dresde. Elle est confinée depuis le 16 mars. Elle vit à la campagne donc elle peut sortir dans la forêt et comme pour nous, ses seules sorties dans la ville sont pour faire ses courses.


Depuis six semaines, elle n’a eu cours qu’à distance avec une semaine de vacances pour Pâques (et oui on est chanceux, nous les Français, avec nos deux semaines de petites vacances). Elle a eu peu de cours en visioconférence, mais contrairement à nous, elle doit régulièrement rendre des travaux notés sur la plateforme « LernSax ».


« J’ai encore un an pour passer l’Abitur qui est l’équivalent du Bac en France. Mes épreuves de cette année ont été annulées ».

Les 12ème années (correspondant aux terminales) qui passent l’Abitur retournent en cours avec des mesures d’hygiène. « Les élèves doivent porter des masques qu’ils enlèvent seulement hors de l’établissement, les chaises sont à 1,50 m de distance les unes des autres. Ni les professeurs, ni les élèves ne sont autorisés à enlever leur masque pendant les cours. Il y a un professeur qui surveille qu’il n’y ait qu’une personne à la fois aux toilettes », explique ma correspondante.


Alicia, elle, retournera en cours le 6 mai.


« Depuis plus d’une semaine je peux voir mes proches » mais les rassemblements sont seulement à deux et le masque est obligatoire. « Je pense que beaucoup de gens prennent la situation très au sérieux » raconte Alicia. Mais malgré tout, comme en France il y a des indisciplinés : « d’autres, généralement des jeunes, se rejoignent pour faire des soirées qu’ils appellent « soirées Corona » (hmmm ça donne envie !!!) « Et ils se partagent bien évidemment les bouteilles ».


« Au début, c’était cool parce que personne n’avait cours, mais ça faisait un peu peur. On ne savait pas vraiment ce qu’il se passait. Maintenant c’est ennuyant », Alicia résume bien la situation que tout le monde ressent. Elle a utilisé ses talents de couturières pour créer son petit business de masques et a déjà récolté 160€.

Alicia a utilisé ses talents de couturières pour créer son petit business de masques. Elle a déjà récolté près de 160€

« La première chose que je ferai en sortant du confinement sera d’aller en ville voir mes amis et ma famille ». Ses proches lui manquent beaucoup mais elle est bien plus impatiente de reprendre ses activités sociales comme aller au cinéma ou interagir avec du monde.


En Allemagne, la situation est stable pour les gens malades. « Bien évidemment rien n’est terminé mais nous sommes en bonne voie. »


Le gouvernement prévoit un déconfinement total très bientôt « mais je ne suis pas sûre que ce soit la bonne solution ». Elle craint que cela génère une deuxième vague.


Zoé

Autorisation de prise d'image/son

  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !

Violet - Bleu dégradé

Abonnez-vous et recevez nos articles

et éditions spéciales !

Entrez votre adresse mail préférée pour vous inscrire.

© 2021 Fen'omène / Maël Zouareg-Truffier 

Les écrits de ce site sont la propriété de ceux qui en sont à l'origine. Chaque image est libre de droit et chaque court extrait vidéo ou audio est utilisé à but non commercial.

Conditions générales d'utilisation (CGU)

    • Facebook - Cercle blanc
    • Instagram - Cercle blanc
    • YouTube - Cercle blanc
    • Spotify - Cercle blanc