• Max

Qu'est ce que l'asexualité ?


L’asexualité est un terme dit ‘’parapluie’’, c'est-à-dire qu’il regroupe plusieurs autres termes, tels que demi- sexuel ou gray-sexuel. C’est un sujet assez méconnu, et qui a longtemps (et est parfois encore) traité comme une maladie.

À l'occasion de la fin de la semaine de visibilité asexuelle, nous avons décidé de revenir sur l'une des sexualités la plus méconnue de la communauté LGBTQIA+


Mais comment définir l’asexualité ?


D’après Wikipédia, l’asexualité est ‘’ l'état d’une personne qui ne ressent pas ou peu d’attirance sexuelle pour une autre personne ni/ou pour elle-même''. Aussi surprenant que ça puisse paraître de la part de Wikipédia, cette définition est en fait relativement proche de la réalité. Merci Wikipédia.


‘’Mais du coup, si t’es asexuel.le, tu restera vierge toute ta vie? ‘’


Et bien la réponse est : pas forcément !

Comme wikipédia l’a si bien expliqué, être asexuel.le ne veut pas forcément dire ne ressentir absolument aucune attirance sexuelle.Une personne asexuelle peut avoir des relations sexuelles ! Ce qui va varier par rapport aux personnes qui ne sont pas asexuelles, c’est l’attirance, ou la fréquence de l’attirance.

Attention : être asexuel.le n’a rien à voir avec la libido. Certaines personnes aces vont avoir une libido élevée, d’autres faible, cela ne remet absolument pas en cause leur asexualité.


‘’En tant que personne asexuelle, te verrais-tu en relation avec une personne non-ace ?’’


Parmi les personnes interrogées, la réponse à cette question a été unanime: oui; ‘‘’ Je laisse faire la vie et je verrai bien, je ne me ''ferme'' à personne’’, ‘’ Je suis certainement gay et je me verrais bien en couple avec quelqu’un qui n’est pas ace ‘’



Illustration de @b4beep sur instagram


La question de l’asexualité lors des cours d’éducation sexuelle au collège/lycée et l’asexualité dans la communauté LGBTQIA+


Les cours d’éducation sexuelle au collège et au lycée sont cis-hétéro normés, ce n’est pas un secret, et dans toutes les séances que j’ai pu faire, et celles de toutes les personnes à qui j’ai posé la question, l’asexualité n’a pas été évoquée une seule fois. La seule fois où la communauté LGBTQIA+ a été abordée, c’était parce qu’une amie avait demandé à l’intervenante comment les relations sexuelles se passaient entre deux personnes avec un vagin (ce à quoi on nous avait répondu que c’était important de se protéger mais pas comment, ni de longs tutoriels comme pour les relations sexuelles hétéro). En bref, même lors d’un cours fait normalement pour lever les tabous autour du sexe, l’asexualité n’était pas abordée.

Au sein même de la communauté LGBTQIA+;, l’asexualité n’est pas toujours reconnue. En effet, une partie des personne queer estiment que l’absence (ou presque) d’attirance sexuelle n’est pas une sexualité légitime, et par conséquent les personnes asexuelles ne feraient pas partie de la communauté LGBTQIA+. Pourtant l'acronyme LGBTQIA+ signifie Lesbiennes, gays, bisexuel.les, transgenre, queer, intersexe et asexuel.les ou aromantique.


Le manque de représentation de l’asexualité dans les médias


Dans toutes les séries et films que j’ai pu voir, je n’ai presque jamais trouvé de personnage asexuel. Ou une seule rare exception ( Todd dans la série Bojack Horseman,j’ai d'ailleurs trouvé la scène de son coming out assez émouvante, était-ce la joie de voir enfin un personnage auquel je pouvais vraiment m’identifier, ou était-ce juste le fait que le personnage est attachant ? )

Le manque de visibilité dans les médias contribue à la stigmatisation des personnes asexuelles. L’absence quasi totale de représentation ace entraîne aussi une certaine méfiance ; c’est un sujet souvent méconnu et, dans les cas extrêmes, traité comme une maladie. Que ce soit dans des séries ou en vrai, je ne compte plus le nombre de fois où les personnes qui ne voulaient pas avoir de relations sexuelles étaient traité.es de ‘’ coincé.es ‘’ ou de ‘’pd’’.

La majeure partie des discriminations envers les personnes ace (acephobie*) sont causées par la méconnaissance du sujet d’une majeure partie de la population. Même si la parole commence à se libérer autour de l’asexualité (comme l’interview de Laurie pour Konbini, et le Brut sur l’asexualité récemment) ce n’est qu’un premier pas vers une réelle acceptation des personnes ace.


* Le terme ‘’acephobie’’ ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté LGBTQ+, pour beaucoup, les discriminations envers les personnes ace se confondent dans les abus et agressions sexuelles.


Et pour finir, des recommandations de séries/ films/livres avec une bonne représentation ace :


  • Bojack Horseman

  • Sex education

  • Shadowhunters

  • Mental (une weeb série sur France.tv/)

  • Loveless, de Alice Oseman, avec un personnage principal aroace (aromantique et asexuel)

Max






  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !