• Maël

LE FORMAT VIDÉO PHYSIQUE EN DANGER- Préservons les éditeurs vidéo

Mis à jour : 23 déc. 2020

50 éditeurs vidéo ont exprimé dans un communiqué leurs inquiétudes face au déclin des DVD, Blu-ray et Ultra-HD, accéléré par la crise économique que nous traversons. Il est plus que nécessaire si l’on aime le cinéma de soutenir le format physique…

Avec le confinement, les services de Vidéo à la Demande et Streaming Vidéo à la Demande (VOD & SVOD) ont gagné en importance et ont conquis un public plus large. Mais, il est important de se rappeler que le format numérique fait partie d’une chaîne plus large comprenant des éléments interdépendants. En effet, il y a avant la diffusion en salle puis la commercialisation en format physique (DVD, Blu-ray ou Ultra-HD) qui contribuent au développement des services TV/VOD et SVOD par la suite. Le format physique comporte de nombreux avantages et contribue à une économie entière qui est aujourd’hui fragilisée comme tant d’autres en raison de l’épidémie que nous traversons. A elle seule, l’exploitation des droits vidéo physique pesait 400 millions d’euros en 2019.


Mais au-delà de l’aspect économique, lorsque l’on aime le cinéma, on reconnaît aisément les atouts du format physique : des objets durables que l’on peut partager qui nous assurent de posséder sur le long terme les films que nous apprécions sans dépendre d’un catalogue instable. L’édition vidéo permet de conserver un film intact et n’est pas impactée par les changements qui sont parfois fait sur des films par les studios de cinéma afin de censurer ou retirer des éléments qui n’ont pas lieu de l’être. Et si l’on n’est pas cinéphile, indéniablement, l’édition vidéo initie au cinéma avec les fameux « bonus » qui vont des commentaires du réalisateur, aux scènes coupées en passant par de nombreux autres documents rares qui raviront débutants et initiés. L’édition vidéo permet une démocratisation de la culture avec l’accès aux objets dans des médiathèques par exemple à des conditions très avantageuses.

L’édition vidéo innove sans cesse. L’Ultra HD 4K est -à l’unanimité- le meilleur support qui restitue les films projetés en salles. Certaines éditions proposent un « préréglage réalisateur » qui permet de visionner le film en respectant l’étalonnage et ainsi la vision du réalisateur.


Aujourd’hui, les effets du COVID-19 se font ressentir sur de nombreux commerces indépendants et même si 10 millions de français déclaraient acheter du format physique en 2018, il pourrait perdre entre 30 et 40% de sa valeur commerciale. Nous sommes aujourd’hui déconfinés mais il sera très difficile de redynamiser la fréquentation des lieux de culture à cause des contraintes sanitaires imposées (mais indispensables).


50 éditeurs vidéo ont lancé un appel à l’aide et demandent aux pouvoirs publics un plan de sauvegarde pour la culture en incluant le format vidéo physique en plus des exploitants, distributeurs et producteurs.

Parce que tout cinéphile qui se respecte aime et chérit l’édition physique en tant qu’objet de collection qui se possède, se conserve et se partage,

Parce que montrer à ses amis sa collection et leur faire découvrir des films est un plaisir qu’il faut préserver,

Parce que les DVD rendent encore plus vivants les films mais surtout les font vivre à travers le temps,

Préservons -les et continuons à faire vivre le format physique. Pour relayer l’information vous pouvez partager cet article avec le hashtag officiel : #VideoForeverAppelDes50

  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !

Violet - Bleu dégradé

Abonnez-vous et recevez nos articles

et éditions spéciales !

Entrez votre adresse mail préférée pour vous inscrire.

© 2021 Fen'omène / Maël Zouareg-Truffier 

Les écrits de ce site sont la propriété de ceux qui en sont à l'origine. Chaque image est libre de droit et chaque court extrait vidéo ou audio est utilisé à but non commercial.

Conditions générales d'utilisation (CGU)

    • Facebook - Cercle blanc
    • Instagram - Cercle blanc
    • YouTube - Cercle blanc
    • Spotify - Cercle blanc