• Max

En attendant Bojangles : pourquoi l'adaptation plaît-elle autant ?


Adapté du roman d'Olivier Bourdeau sorti en 2016, le film de Régis Roinsart sort en salle le 5 janvier 2022. À l'affiche; des acteurs.trices qu'on ne présente plus : Virginie Efira; splendide dans le rôle de Camille et Romain Duris dans le rôle de Georges.



Pour Camille et Georges, c'est le coup de foudre immédiat. Ils se rencontrent dans une réunion de jeunes entrepreneurs pour lesquels les affaires marchent bien. Camille y est engagée comme danseuse, et George y berne les autres convives, en leur racontant tantôt qu'il est le petit-fils de Dracula, et tantôt qu'il a grandi dans une usine de voitures et que son premier mot était '' pneu ''.

Tous deux menteurs effrontés mais fous amoureux, ils s'enfuient ensemble et se marient dans la première chapelle qu'ils croisent. '' Je promets de vous aimer, vous, et toutes celles que vous serez'' lui annonce-t-il alors. Et en effet, même face à la singularité du comportement de Camille, qui veut notamment changer de prénom chaque jour - elle s'appelle donc parfois Bernadette, et parfois Géraldine, parfois Marguerite et parfois Renée - son amour restera inconditionnel.

De cet amour fou (c'est le cas de le dire) nait Gary, fils unique, ayant pour compagnon de tous les jours '' Mademoiselle superfétatoire '', un oiseau exotique ramené d'un voyage par ses parents. Peu à peu, il regarde l'amour fou entre ses parents se transformer en une folie de plus en plus effrayante, et voit sa mère sombrer dans la démence.



L'adaptation suit pour la quasi-totalité l'histoire du roman, mais ne reste pas fidèle à la construction du livre, où l'on alterne entre le point de vue de Gary, et celui de son père à travers son journal.

Et que dire sur le film sans évoquer les décors et les paysages ? Le château en Espagne, le cadre de leur première rencontre, leur appartement… tout est beau et dans l'époque des sixties, avec le swing londonien ramené à Paris.

Ensuite pour la bande son, nous avons droit à une excellente musique de Nina Simone : Mr Bojangles, qui, vous l'avez probablement deviné, a donné son nom à l'œuvre d'Olivier Bourdeau.


En bref, un livre à lire, un film à aller voir. Et surtout n'oubliez pas vos mouchoirs !


Max






  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !