L’élection de Joe Biden : symbole d’une gauche divisée

Depuis le 20 Janvier, Joe Biden, figure emblématique du parti démocrate américain, est officiellement devenu le 46ème président des Etats-Unis. Son investiture a été un soulagement pour un grand nombre d’américains, après une période de transition tumultueuse, marquée par les efforts du président sortant Donald Trump pour invalider les résultats de l'élection, prétextant à tort qu’elle serait frauduleuse, ainsi que par l’invasion du Capitole par une horde de pro-Trump, conspirationnistes et suprématistes blancs.


Cependant, et malgré le fait que Biden ait passé ses premiers jours au pouvoir à invalider les décisions majeures de l’administration précédente, son élection est très loin de faire l’unanimité au sein d’une gauche américaine plus divisée que jamais. En effet, des manifestations anti-Biden ont lieu dans les villes de Seattle (Etat de Washington) et Portland (Oregon), regroupant, selon le New York Times, “un mix d’anti-racistes, anti-fascistes et d’anarchistes”. A Portland, c'est un groupe d’environ 200 manifestants qui défile, affichant des slogans comme “We don’t want Biden, we want revenge for police murders, imperialist wars and fascist massacres." A Seattle, c’est 150 personnes qui manifestent, avec en tête de cortège une bannière affichant “Abolish ICE (1), no cops, prisons, borders or président" et portant des drapeaux Antifa. Le groupe de Portland est allé jusqu’à vandaliser le siège local du parti démocrate, brisant des fenêtres et taguant “fuck Biden” et des symboles anarchistes sur la devanture. Des bâtiments représentant le pouvoir institutionnel auraient également été légèrement endommagés. Ray Austin, membre d’un autre groupe de manifestants à Portland, plus pacifique mais ayant les mêmes revendications, explique que “le combat ne fait que commencer. Les dégâts causé par Trump ne seront pas réparés par des gens comme Biden (ie: centriste/modéré). Le pays a besoin d’une foule de gens réclamant que des actions soient prises”. Selon le NY Times, les revendications des manifestants incluent l’adoption de réformes pour combattre le réchauffement climatique, une assurance santé gratuite pour tous, et une révision totale des institutions policières afin de contrecarrer le racisme qui les gangrène.


La région du Pacific Northwest, bastion des idéaux socialistes et anarchistes aux Etats-Unis, n’est pas étrangère à ce type de manifestations. Le mouvement Black Lives Matter avait abouti dans les villes de Seattle et Washington à des manifestations de grande envergure, des violences policières envers les manifestants, et a même vu l’occupation, pendant près d’un mois, d’un quartier de Seattle par des militants anarchistes.


Le manque d’unité envers le personnage de Joe Biden s’explique par plusieurs facteurs : pas assez à gauche pour l’aile sociale-démocrate du DNC (2), position pro-impérialiste, accusation de viol, suspicion de démence sénile, ou encore le Crime Bill (3) de 1994, fortement soutenu par Biden, à l’époque sénateur, qui amena à l’incarcération d’un grand nombre d’Afro-Américains (4). D’autres manifestations anti-Biden venant de la gauche sont donc probables au cours des années à venir.


Lubin


Sources :

https://www.nytimes.com/2021/01/20/us/portland-protest.html

https://twitter.com/ByMikeBaker/status/1352037060421402629?s=20

1. Immigration and Customs Enforcement : prisons pour migrants illégaux

2. Comité National Démocrate qui dirige le parti Démocrate au niveau national 3. Loi anticriminalité américaine la plus importante de la seconde moitié du XXe siècle, qui entraîna un certain nombre de dérives politico-judiciaires 4. Cette loi a conduit à plus de peines de prison et un maintien de l’ordre plus agressif qui impactait les minorités victimes de racisme systémique, notamment les Afro-Américains.

  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !

Violet - Bleu dégradé

Abonnez-vous et recevez nos articles

et éditions spéciales !

Entrez votre adresse mail préférée pour vous inscrire.

© 2021 Fen'omène / Maël Zouareg-Truffier 

Les écrits de ce site sont la propriété de ceux qui en sont à l'origine. Chaque image est libre de droit et chaque court extrait vidéo ou audio est utilisé à but non commercial.

Conditions générales d'utilisation (CGU)

    • Facebook - Cercle blanc
    • Instagram - Cercle blanc
    • YouTube - Cercle blanc
    • Spotify - Cercle blanc