• Maël

10 infos rassurantes sur le coronavirus

Mis à jour : il y a 3 jours

[CET ARTICLE DATE DU 24 MARS ET PEUT CONTENIR DES INFORMATIONS OBSOLÈTES.]


En moins de deux mois, le coronavirus s’est répandu sur plusieurs continents. Alors que le gouvernement a banni ce mot de son vocabulaire, les médias ne se sont pas gênés pour qualifier le coronavirus (ou COVID-19) de « pandémie». Mais est-ce vraiment le cas ?


On considère qu’une maladie entre en phase pandémique lorsque sa transmission se fait de manière prolongée, efficace et continue, simultanément au sein de plus de trois régions géographiques différentes. Peut-être sommes-nous donc déjà dans une situation de pandémie. MAIS, le fait qu’un virus soit à l’origine d’une pandémie ne reflète pas sa mortalité. Uniquement sa transmissibilité et son extension géographique. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que les médias ont bien profité de la situation pour gagner le plus d’argent possible, et comme contrairement à eux, Fen’omène est gratuit et sans pub, je n’ai rien à gagner à vous parler du coronavirus. Donc autant en parler en bien.

Voici 10 infos rassurantes sur le coronavirus, qui vont je l’espère altérer la psychose et éviter aux magasins d’être dévalisés en papier toilette et en poivre (encore). 1. NOUS CONNAISSONS L’ORIGINE DE LA MALADIE

Cela paraît anodin et pourtant, lorsque le sida est apparu en 1981, plus de deux ans ont été nécessaires pour identifier le virus à l’origine de la maladie, le VIH. Alors que pour le coronavirus, on a trouvé en 1 semaine. Et au bout de 10 jours, le génome était disponible. On sait que ce nouveau virus est apparenté à un coronavirus de chauves-souris. Les analyses génétiques ont confirmé qu’il est d’origine naturelle et qu’il a peu de chance de muter (pas de Walking Dead grandeur réelle, désolé).

2. NOUS POUVONS DÉTECTER LA MALADIE

Dès le 13 janvier, un test « RT-PCR » permettant de détecter le virus a été rendu accessible à tous. Ces derniers mois, les tests de ce type ont été perfectionnés, et leur sensibilité et spécificité évaluées.

3. EN CHINE, LA SITUATION S’AMELIORE

Les importantes mesures de contrôle et d’isolement imposées par la Chine portent leurs fruits : le nombre de cas diagnostiqués quotidiennement diminue depuis plusieurs semaines.

La France en a (enfin) fait de même, le gouvernement ayant annoncé un confinement total lundi.

4. 81% DES CAS SONT BÉNINS

La maladie ne provoque aucun symptôme ou est bénigne dans 81 % des cas. Dans 14 % des cas, elle peut provoquer une pneumonie sévère et dans les 5 % restants, elle peut devenir critique, voire mortelle. Il faut pour autant tout de même se protéger car on peut être porteur sain (=avoir le virus sans qu’il nous atteigne) et refiler la maladie à ses proches plus faibles.

5. LES GENS GUÉRISSENT

Les médias ont parfois tendance à ne rendre compte que de l’augmentation du nombre de cas confirmés et du nombre de décès. Néanmoins, la majorité des personnes qui ont été infectées sont guéries. On dénombre en effet 13 fois plus de guérisons que de décès, et cette proportion est en augmentation.

Source : Rétablissements par jour. Johns Hopkins CSSE

6. LES ENFANTS NE SONT (PRESQUE) PAS AFFECTES

Seul 3 % des cas concernent des jeunes de moins de 20 ans, et la mortalité chez les personnes de moins de 40 ans n’est que de 0,2 %. Chez les enfants, les symptômes sont si légers qu’ils peuvent passer inaperçus.

7. LE CORONAVIRUS PEUT FACILEMENT ÊTRE RENDU INACTIF

Le virus peut être efficacement inactivé en nettoyant pendant une minute les surfaces contaminées avec une solution d’éthanol (alcool à 62–71 %), de peroxyde d’hydrogène (« eau oxygénée » à 0,5 %) ou d’hypochlorite de sodium (eau de javel à 0,1 %). Le lavage fréquent des mains avec du savon et de l’eau est le moyen le plus efficace pour éviter les transmissions.

8. IL EXISTE DÉJÀ DES PROTOTYPES DE VACCIN

Notre capacité à concevoir de nouveaux vaccins est spectaculaire. Plus de huit projets ciblant le nouveau coronavirus ont déjà été montés. Proposer un prototype de vaccin va très vite. Certains groupes qui travaillaient sur des projets de vaccination contre des virus similaires au SARS-CoV-2 n’ont eu qu’à réorienter leurs recherches vers ce nouveau virus.

Mais (car il y en a toujours un) le développement est ralenti par les indispensables tests visant à évaluer la toxicité ou les effets secondaires potentiels des vaccins testés sur des candidats volontaires. Il faudrait encore quelques mois pour l’élaborer… Voire quelques années.

9. PLUS DE 80 ESSAIS CONCERNANT DES ANTIVIRAUX SONT EN COURS

Les vaccins sont préventifs. Dans l’immédiat, il est important de mettre au point des traitements permettant de soigner les personnes déjà malades. Plus de 80 essais cliniques visant à évaluer l’efficacité de traitements contre le coronavirus sont en cours. Il s’agit d’antiviraux qui ont été utilisés dans le cadre d’autres infections, qui sont déjà approuvés, et que nous savons sûrs…

10. LE LYCÉE EST FERME POUR UNE DURÉE INDÉTERMINÉE

Bon ok, celui-là ne compte pas. :)

Pour conclure, en 1918, la pandémie de grippe avait fait plus de 25 millions de morts en moins de 25 semaines. Est-ce qu’une telle situation pourrait se reproduire aujourd’hui ? Probablement pas. En effet, jamais dans notre histoire nous n’avons été mieux préparés à lutter contre une pandémie.

Mais cela ne veut pas dire pour autant que nous ne devons pas nous protéger ! Car on peut être porteur sain, c’est-à-dire avoir le coronavirus… Et le refiler à tout le monde sans que cela ne nous impacte nous ! Il faut donc adopter les bons gestes et être vigilant sans pour autant tomber dans la paranoïa. Et désormais, je le dis bien fort : restez chez vous !

Maël



La plupart des sources viennent de cet article originellement en espagnol, écrit par Ignacio López-Goñi :

https://theconversation.com/diez-buenas-noticias-sobre-el-coronavirus-132750

(utilisation après accord, sous licence Creative Commons)

  N'hésitez pas à partager cet article pour nous soutenir !

Violet - Bleu dégradé

Abonnez-vous et recevez nos articles

et éditions spéciales !

Entrez votre adresse mail préférée pour vous inscrire.

© 2021 Fen'omène / Maël Zouareg-Truffier 

Les écrits de ce site sont la propriété de ceux qui en sont à l'origine. Chaque image est libre de droit et chaque court extrait vidéo ou audio est utilisé à but non commercial.

Conditions générales d'utilisation (CGU)

    • Facebook - Cercle blanc
    • Instagram - Cercle blanc
    • YouTube - Cercle blanc
    • Spotify - Cercle blanc